• Concours n°4 - [...]

    Bonjour à tous !

    Nous revoilà pour le Concours n°4 !

     

    Sujet :

    " '[...] On s'est aimé.'

    Complétez le [...]."

     

    Sujet un peu plus romantique. Mais vous pouvez tourner ça de la façon que vous voulez. J'attend de voir ce que vous allez faire !

     

    N'oubliez pas d'aller lire Les Règles avant de participer !

     

     

    Round n°1 :

    ~Lou~ - Nienor - Carotte-sama

    Résultats

     

     

    Bonne chance !

    G.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 24 Juin 2016 à 14:21

    Je peux participer? Au fait, je trouve que cette idée de blog est une super idée!

      • Vendredi 24 Juin 2016 à 16:52

        Evidemment que tu peux participer ! Tu a normalement 1 mois pour rendre ton texte, mais si personnes d'autres ne s'est inscrit, tu as tout ton temps... ;)

        Merci ! :)

    2
    Vendredi 8 Juillet 2016 à 16:06

    Je m'inscris !

      • Vendredi 8 Juillet 2016 à 16:45

        Super ! :)

        Tu as un mois pour rendre ton texte !

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    3
    Samedi 9 Juillet 2016 à 10:01

    je peux m'inscrire ?

      • Dimanche 10 Juillet 2016 à 00:02

        Evidemment que tu peux ! :)

        N'oublies pas, tu as un mois pour rendre ton texte, ce qui clôturera cette première Round.

    4
    Dimanche 10 Juillet 2016 à 10:31

    ok merci beaucoup !!

    5
    Dimanche 10 Juillet 2016 à 21:49

    Coucou, voici mon texte, pas très long mais bon! :)

    "Et voilà, je recommence à penser à toi. A nous. A tes promesses que tu n’as même pas su tenir. Me re-voilà au point de départ. A espérer qu’il y est une autre sortie que celle-là. Je cherche, je cherche mais je trouve pas, non. Il y a pas d’autres alternatives. Une seule sortie. Remplie de douleur, d’haine, de larmes, de tristesse. Je suis obligée de passer par là. Obliger… Tout ça parce que je t’ai aimé. Je pense que ça m’ai tant apporté de bonheur. J’espérais juste trouver un peu de réconfort avec toi. Qu’est-ce que j’ai trouvé ? De la souffrance. Voilà ce que je trouvais. Mais moi aussi, à quoi je m’attendais, que tout aller être rose ? Non, non et non !!! Pourquoi être si naïve ? J’en ai plus qu’assez moi d’être blessée et de me blesser. J’aime bien la pluie, car au fond, je m’y retrouve un peu dedans. Les nuages ne peuvent plus contenir toutes cette eau alors ils la déversent. C’est comme moi et ma colère. Et ma tristesse aussi. C’est fou de dire ça, mais je regrette. Quoi ? J’en sais trop rien. Je sais juste que je t’ai aimais. Que tu m’aimais. Comme pas possible. Tu m’aimais à en crevé les yeux, je t’aimais comme personne n’avait aimé. On était fait pour être ensemble. On s’aimait à la folie. Notre amour était comme un rêve. Devenu réel. Mais comme quoi, faut pas croire que tous les rêves durent. J’espère que quand on aime, ça finit pas toujours comme ça, qu’il existe un vrai amour. J’espère mais à force je désespère. Je suis en colère, contre tout et n’importe quoi. Je cherche juste un peu de paix intérieure. Je crois qu’il faut pas que je réfléchisse trop. Il faut que je mette un point à cette histoire, que je referme mes blessures.

     

    On s’est aimé."

    Bisous!

      • Mardi 12 Juillet 2016 à 17:46

         Merci ! Je te donnerai mon commentaire au moment des résultats !

    6
    Samedi 6 Août 2016 à 11:00

    Voilà mon texte ( Un peu long bon courage )

     

    Un bateau vogue vers l'océan. On se regarde, main dans la main. On se promet qu'on partira. Qu'un jour, on fuira les hommes et la terre et qu'on les oubliera peut-être. On se regarde dans les yeux. Tu vois un bleu aussi intense que l'océan. Et tu me dis que je suis belle.
    Tu m'offres un coquillage. Je le garde en main. Et là, tu me dis que tu m'aimes.

    Un bateau vogue vers l'océan, il est dix-neuf heures. La lumière du soleil se reflète dans l'eau claire. On se retrouve. Je ris. Tu me dis que j'ai un joli rire. Tu souffles dans un coquillage. Tu siffles et tu chantes que tu m'aimes.

    Un bateau vogue vers l'océan. Je suis punie. Pas le droit de sortir. Tu toques à ma fenêtre, je l'ouvre et tu me murmures que tu m'aimes.

    Un bateau vogue vers l'océan. Tu me promets de revenir. Tu m'offres un coquillage, un deuxième, et tu me dis d'écouter la musique de la mer dedans et de penser à toi à chaque fois que je l'entendrais.

    Un bateau vogue vers l'océan. Mais cette fois, tu es dedans. Pas moi. J'entends les vagues. Je pense à toi. Tu me manques. Déjà. Je regarde le bateau partir. Je veux te voir revenir.

    Un bateau vogue vers l'océan. Je voudrais te voir débarquer depuis celui qui vient d'arriver. Mais tu ne reviens pas. Je t'attends tous les jours, dans ton les bateaux et un jour, je me rends compte que tu ne viendras pas. Je me baigne dans l'océan qui m'a ôté mon amour. J'espère juste qu'il saura me guérir comme il m'avait enflammée.

    Un bateau vogue vers l'océan, il est cinq heures. Je n'ai jamais cessé de croire que tu viendras. J'ai juste étouffé un peu ma douleur. On s'est aimé, des années ont passées. Et je t'attends toujours...

      • Samedi 6 Août 2016 à 23:31

        Merci pour ton texte ! Je te donnerai un vrai commentaire au moment des résultats !

    7
    Dimanche 28 Août 2016 à 10:35

    Coucou, vu que le round 1 est fini, tu comptes poster les résultats quand? :)

      • Dimanche 28 Août 2016 à 11:12
        Je compte publier les résultats dans la semaine :)
      • Dimanche 28 Août 2016 à 11:13

        D'accord, pas de problème! :)

    8
    Dimanche 10 Février à 19:02

    Salut,

    Est-ce que j'ai le droit de participer une deuxième fois? (:

    Alaska ou ancienne Lou

      • Dimanche 10 Février à 19:29
        Oui bien sur !
      • Lundi 11 Février à 19:39

        Super! J'ai jusqu'à quand du coup pour faire le texte?

      • Lundi 11 Février à 20:10
        Tu as un mois pour rendre ton texte :)
      • Mardi 12 Février à 17:50

        Ok merci

    9
    Samedi 2 Mars à 18:42

    Salut, j'ai mon texte pour le concours. J'ai eu un grand doute quant à l'écriture de "on s'est aimé", si je devais mettre un "s" ou pas? J'ai même demandé à mes parents, cherché sur internet et j'ai mis un "s" car "on" peut être une troisième personne du pluriel (d'après ma mère et internet). Fin bref, j'espère que ça te dérangera pas. La difficulté de la langue française... Je précise ça car je lis mon premier texte pour le round 1, et effectivement il y a des fautes... J'espère que là, il y en aura moins et surtout des moins flagrantes. Merci en tout cas, car j'ai pu voir une évolution dans ce que j'ai écrit. J'ai essayé de faire une forme un peu plus originale. 

    ***

    Elena et Roméo sont seuls, dans leur appartement, au milieu du salon. Roméo attend qu’elle prenne la parole, elle lui a qu’elle avait quelque chose à lui annoncer.

     

    Elena, inspirant profondément : J’ai l’impression que plus rien ne va. Qu’on part à la dérive. Peut-être que nous ne sommes pas faits pour être ensemble toute notre vie. Parfois, certaines choses ne sont pas faites pour durer. Mais on aura essayé. Et puis, tu as été la personne la plus importante de ma vie. Tu m’as apporté tout ce que je n’avais pas. Sauf qu’on ne peut pas continuer comme ça, en s’écorchant à chaque regard, à chaque parole. Que nos disputes ressemblent chaque fois un peu plus à des adieux. Alors, je me dis que je prends la bonne décision en te disant que nous deux, on s’est aimés, on a partagé beaucoup de moments et surtout, j’ai été heureuse à tes côtés. Comme jamais je ne l’avais été. Mais je préfère en rester là, je n’ai pas envie de voir tout ce qu’on a construit se dégrader, juste parce que nos vies prennent des chemins différents. Merci. Sincèrement. Mais je crois qu’on n’est pas fait pour être ensemble, c’est tout. Je n’attends rien de ta part, pas même une réponse.

     

    Roméo, la voix étranglée : Tu n’attends pas de réaction de ma part ? Après ce que tu viens de me balancer à la figure ? Tu n’attends même pas que j’essaye de sauver notre relation ?

     

    Elena, soufflant : Mais je ne veux pas que tu la sauves, justement ! Ne compliques pas les choses. C’est assez douloureux comme ça.

     

    Roméo : Je ne complique rien, moi. J’essaye juste de comprendre. Mets-toi à ma place. Et vois que je ne peux pas rester là, à accepter, à te laisser nous détruire. Je veux juste que tu m’écoutes, pour la dernière fois. Et si je n’arrive pas à te faire changer d’avis, si je n’arrive pas à sauver notre relation, j’accepterais ton choix, je me résignerais. Peut-être pour la première fois de ma vie…

     

    Elena ne répond pas. Roméo continue.

     

    Roméo : Ce que tu fais, c’est lâche.

     

    Elena l’interrompt en criant.

     

    Elena : Non, tu n’as pas le droit. Tu n’as aucun droit de me dire ça. Je ne suis pas lâche, mais je préfère qu’on se quitte plutôt qu’on se détruise à petit feu. Tu vois, c’est ça notre problème, on n’a jamais su se comprendre.

     

    Roméo chancelle.

     

    Roméo, la voix tremblante : Attends, laisses-moi finir. S’il te plaît. Tu n’es pas lâche, non. Tu es la personne la plus forte que j’ai jamais connu. Tu es incroyablement forte. C’est juste que je ne t’ai jamais vu abandonner.

     

    Elena, ironiquement : Il faut bien des débuts à tout non ?

     

    Roméo, révolté : Je ne veux pas te laisser partir. On peut essayer… Encore une fois, tu me diras. Mais je suis prêt à essayer jusqu’à m’épuiser. Car sans toi, je ne suis pas grand-chose, pour ne pas dire rien. Et puis, on s’est aimés après tout, non ? Je t’aime encore. Plus que jamais. Comme dit une citation « Paradoxalement, l’humain accore de l’importance à une chose au moment où elle menace de disparaître. » Évidement, tu as toujours été importante pour moi. Mais je me rends compte maintenant que je ferais tout pour toi. Que je ne veux vivre qu’à tes côtés.

     

    Roméo reprend son souffle. Elena ne dit rien.

     

    Roméo, en regardant intensément Elena : Dis-moi, regarde-moi dans les yeux et dis-moi que tu ne m’aimes plus. Alors, je partirais, je te laisserais. Je ne chercherais pas à sauver notre relation. Dis-le moi. Que tu ne ressens plus rien pour moi. Que quand tu me vois, tu n’as pas envie de m’embrasser. Et que quand je suis loin de toi, je ne te manque pas. Que tu n’as pas peur de me perdre. Ne me mens pas et dis-moi que tu ne m’aimes plus.

     

    Elena, lentement : Mais parfois, l’amour ne suffit pas tu sais…

     

    Roméo : Tu n’as pas répondu à ma question…

     

    Elena répète la même chose. Mais plus hésitante.

     

    Roméo : Bien sûr que l’amour ne suffit pas, une relation n’est pas faite uniquement d’amour. Mais n’est-ce pas le plus important ? Le reste, on peut le construire. Nous avons la plus belle chose au monde, nous avons ce que tout le monde désire. Nous avons ce qui nous permet de rester en vie. Nous avons l’essentiel et tu veux le jeter par la fenêtre ? Je ne te laisserais pas faire ça. Certains cherchent toute leur vie l’amour et nous, on s’est déjà trouvés. On s’aime comme deux fous, ou en tout cas moi je t’aime comme un fou. Dès que je te vois, je n’ai qu’une envie, c’est de te prendre dans mes bras et de ne plus jamais te lâcher. Qu’on finisse dans un lit, te caressant de baisers, redécouvrant ton magnifique corps à chaque fois. Et tu sais quoi, je préfère mourir en étant avec toi plutôt que vivre sans toi. Plus rien n’a de sens quand je suis loin de toi. Dis-le moi que tu ne m’aimes plus. Moi, je ne peux pas te mentir alors je te le dis, je t’aime. Je pourrais le crier sur tous les toits. Je le dirais jusqu’à ce que le souffle me manque.

     

    Elena, dans un soupir : Tu connais déjà la réponse. Tu sais très bien que je t’aime, bien plus que tu ne l’imagines. Mais parfois, l’amour ne suffit plus.

     

    Roméo : Alors on fait quoi ? On se quitte et on continue à s’aimer ? A penser à l’autre le soir, dans ce lit grand et si vide. A se demander ce qu’il peut être en train de faire ? A se retourner à chaque détour de rue car on a l’impression de l’avoir aperçu ? On s’aime à distance, séparément ? Mais partout, je ne vois que tes yeux. C’est trop douloureux. Sans toi, c’est tout mon monde qui s’écroule. Et...

     

    Elena s’approche lentement de Roméo, se met sur la pointe des pieds et embrasse timidement Roméo. Il se tait. Puis, il lui rend son baiser. Et tout s’enflamme. L’amour ne suffit peut-être pas, mais il est sûrement plus fort que tout le reste.

     

    Plus tard, dans le lit, Roméo se tourne vers Elena et l’observe dans la pénombre. Elle est réveillée, il le sait car sa respiration n’est pas la même lorsqu'elle dort.

     

    Roméo, doucement : C’était quoi ça ? Notre adieu ? Ta façon de me dire au revoir ? La fin de notre histoire ?

     

    Il attend dans le calme de la nuit. Elena se tourne, le regarde dans les yeux.

     

    Elena, sûre d’elle : J’aurais plutôt dit le début de notre histoire.

     

    Et le reste leur appartient.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :